jeudi 5 octobre 2017

« HASTA LA VICTORIA SIEMPRE » une devise bien connue du monde militant !!!!




 Le 8 octobre prochain, l’ Argentine et la Bolivie célébreront le 50ème anniversaire du jour où l’armée bolivienne a capturé le Ché , et exécuté le lendemain , le 09 octobre 1967.  Il avait 39ans. Fidèle compagnon de CASTRO, avec lui , ils combattront jusqu’au bout contre le régime de dictature de Batista. Le « Ché » était médecin, il a rencontré Fidel CASTRO au Mexique avant de participer à  la guerilla qui mena les « barbudos »au pouvoir à la Havane ( Cuba) en 1959.

En hommage à ce grand homme , Naku press a choisi deux   de ses citations les plus connues :

« Sans organisation  les idées perdent de leur efficacité  après le premier moment d’élan, elles tombent peu à peu dans la routine , dans le conformisme et finissent par n’être plus qu’un souvenir ».

« Surtout , soyez toujours capables de ressentir au plus profond de votre cœur n’importe quelle injustice commis contre n’importe qui, où que ce soit dans le monde. C’est la plus belle qualité d’un révolutionnaire »

C’était le petit clin d’œil à une page d’histoire , qui a nourri nos lectures à la recherche d’autres horizons , pour mieux comprendre notre réalité et se doter d'outils pour la transformer . 

Naku press : publication du 05 octobre 2017

samedi 30 septembre 2017

Pour un peu d'évasion !!!! l'extrait de : "l'économie est une science morale "

Naku press vous suggère un passage du livre : "l'économie est une science morale " : dans la rubrique : "La théorie du choix social et la discussion publique " : .... une approche générale en termes  de choix social est nécessaire lorsque l'on veut s'occuper des dilemmes sociaux du monde contemporain. Ce n'est pas une solution techniquement sophistiqué  que nous avons besoin pour sortir de ce mauvais pas , mais de remèdes consensuels et efficaces, dont l'efficacité s'explique en partie par le fait qu'ils sont consensuels. Les discussions et les argumentations qui y circulent , contribuent à la formation et à la révision des priorités  et ..... les valeurs sont établies , ou validées et reconnues à travers la discussion , une activité qui est à la fois sociale, intellectuelle et créative ... "

Extrait du livre : "l'Economie est une science morale" de Amartya SEN


C'était la petite parenthèse de Naku press : " par les temps qui courrent" ....

Publication : Naku press 30 septembre 2017

samedi 23 septembre 2017

KANAKY : L’unité du peuple kanak à toutes les sauces !!!!




Meeting du FLNKS au centre culturel de Dumbéa ( cp/NP)
 Plus nous nous approchons du référendum, la question de l’unité du peuple kanak est brandi par l’ensemble de la  mouvance nationaliste, mais chacun de sa chapelle. Comment comprendre une telle cacophonie, le peuple a-t-il tous les moyens pour comprendre que oui même si cela est dit par chacun de sa « case » il faut croire que l’unité est bel est bien porté par tous ???? .  Certains diront : « pas sûr » car pourquoi ne pas se mettre ensemble pour clamer haut et fort l’unité ? D’autres relativiseront les choses pour dire peu importe qui le dit, mais l’idée est là …  le seul problème c’est quand le discours sur l’unité se construit sur des critiques portées contre tel ou tel autre courant de la mouvance nationaliste via les médias capté par l’ensemble de l’opinion publique. Certains parlent beaucoup de la natte pour dire ce qu’elle symbolise dans la civilisation kanak, mais dans la réalité , du moins dans le milieu politique, ceci restera du domaine de la pure théorie.

Depuis un certain temps , le FLNKS , l’interlocuteur privilégié du peuple kanak, sur le plan international est victime de beaucoup de critiques en interne, et ce qui est regrettable c’est que personne ne fait l’effort de relever la communication de manière à ce que les distensions internes , ne fassent pas la joie de certains médias qui n’attendent que cela pour creuser les contradictions à leur manière.

A moins qu’il faut comprendre que l’unité est au dessus de tout, et que la cacophonie n’est que l’expression des petites contradictions secondaires, sauf qu’en l’absence d’un discours permettant une vision dénuée des bagarres structurelles entre les organisations, le secondaire risque de prendre progressivement la place du principal.

Pour le moment les questions d’égo, de personnes et de stratégie semblent bien s’installer au sommet du discours indépendantiste, heureusement qu’il y a des dossiers comme celui des listes, pour permettre de percevoir un seul discours qui est transversal , porté par l’ensemble du mouvement nationaliste.  Est-ce peut être à dire aussi que nous arrivons  à l’heure  où les divergences idéologiques ne peuvent faire autrement que de s’exprimer clairement au travers des discours ?

Quand le mouvement indépendantiste a signé l’accord de Nouméa, c’est aussi signer le pari de l’intelligence, sachant que la voie du dialogue n’a jamais été la voie la plus simple. A l’heure où on est rendu , ce pari de l’intelligence semble passer dans les oubliettes, est ce le revers de la médaille ? Le pari de l’intelligence qui devait servir à lever sans arrêt le débat, a plutôt servi à certain pour s’assurer une voix , une tribune , mais loin du sens qu’un leader indépendantiste , pour ne pas le citer : JM Tjibaou , avait donné à ce concept  , dans le cadre de la lutte de libération nationale du peuple kanak.

Nous terminons ce billet , par une note positive en retenant le fait que le mouvement indépendantiste se prépare réellement pour ce rendez vous politique de 2018 , malgré les imperfections que nous venons de signaler. En effet outre le combat sur les listes, nous avons le travail sur le projet de société  engagé par le FLNKS , les contacts au niveau international se multiplient via les réseaux de soutien habituel au mouvement  indépendantiste kanak , la question des bilatérales avec l’Etat français  a déjà pointé son nez dans certaines déclarations .

Le FLNKS est montré du doigt pour ses maladresses quant à sa façon de manager ses consultations sur le projet de société, certes , mais on peut retenir le principe qu’il y a cette volonté de concertation. Mais nous sommes en politique, et dans ce milieu il s’agit de travailler la conscience des gens.  Cette conscience répond à plusieurs susceptibilité et notamment celle de la réceptivité de certains messages.  Le statut  de « interlocuteur privilégié du peuple kanak  «  restera t-il toujours intact, si plus on avance  et certains niveaux de la société ( représentatifs) , ne seraient pas pris en considération ?  C’est le cas actuellement du sénat coutumier, où pour des détails ( qui comptent beaucoup en termes de communication ) de choix de priorité des membres de la direction du Flnks, a préféré annulé la réunion de consultation sur le projet de société à quelques heures du début prévu de la réunion. 

Dans la foulée , le FLNKS doit aussi rencontrer les autres organisations de la mouvance nationaliste dans les prochains jours, espérons qu’il y aurait un peu  plus de respect , car c’est la première marche qui peut parfois tout faire,  à la place d’une communication pertinente.
Groupe de danse kanak ( Port vila 01/2013)  Cp/NP

A quand la responsabilité d’un combat de tout un peuple prendra t-elle le dessus, pour engager réellement une véritable dynamique unitaire pour la sortie de l’accord de Nouméa ?  La responsabilité appelle parfois à l’abandon des divergences secondaires, pour ne retenir que l’essentiel.  Espérons que l’approche du référendum prendra le pas sur tout , pour que le peuple kanak marche du même pas vers la proclamation de la pleine souveraineté de Kanaky, et que la hauteur de vue soit la nouvelle valeur ajoutée dans les discours. !!!!

Naku press : publication du 23 septembre 2017

mercredi 20 septembre 2017

AUSTRALIE : 6000 km à pieds pour son peuple et sa culture .....

http://img.lemde.fr/2017/08/30/0/0/650/659/534/0/60/0/3020aad_2017090245.0.2000622690clinton1_web.jpg20aad_2017090245.0.2000622690clinton1_web.jpg

 Parti le 08 septembre 2016 de l'Ouest Australien, Clinton PRYOR , un jeune aborigène de 27 ans a fait le pari de traverser l'ile Continent à pied pour le combat de son peuple, sa famille , sa culture.  Réfugiés sur leurs propres terres , la civilisation Abo date de plus de 65000 ans. Décimés depuis l'arrivée des colons en 1788, ils ne représentent plus que 3% de la population et souffrent de tous les maux liés à la marginalisation : chomâge, drogue , alcool , suicide etc.... . Il est arrivé le 3 septembre à Camberra ( la capitale) . De ses propos : " Dans la culture aborigène on a toujours marché  pour se perdre et mieux se retrouver "

Sources : Le Monde.
Naku press : publication du 20 septembre 2017
 

La CATALOGNE A quelques jours du référendum d’autodétermination !!!



Le petit mot de Naku press pour faire écho de cette marche du peuple catalan vers sa pleine souveraineté  .... Quelque soit le résultat de ce référendum , l'écho de certains éléments de débat autour de ce rendez vous électoral , nous rappelle certains propos traversant depuis un moment les discours politiques sur l'avenir institutionnel  de Kanaky .... ( autonomie , la petite nation dans la grande nation etc....)

Le 1er octobre jour « j » pour les catalans conviés à un référendum d’autodétermination , un rendez vous électoral jugé illégal  par la cour constitutionnelle espagnole .  Ils étaient 15% des catalans favorables à l’indépendance en 2010 , en 2017 ils sont plus de 40% . Les dernières informations semblent confirmer que ceux qui sont contre ce référendum n’iront pas voter , et de fait cela laissera toute la primeur aux indépendantistes. Le  oui l’emportera  au 1er octobre , d’ailleurs la loi votée à Barcelone le 7 septembre autorisant  l’organisation du référendum , octroie au Parlement catalan le pouvoir de proclamer l’indépendance quelle que soit l’abstention.  Beaucoup de divergences dans la couverture médiatique de l'avènement de cet évènement historique, attendons donc le 1er octobre 2017 pour apprécier la suite.

Sources : Le Monde
Naku press : publication du 20 septembre 2017

dimanche 3 septembre 2017

KANAKY : GOUVERNEMENT SANS PRESIDENT POUR COMBIEN DE TEMPS ENCORE ???

La petite grille de lecture et d'analyse de Naku press sur l'actualité politique du moment. 


A quelques mois du référendum de 2018 , et un mois voire deux du prochain comité des signataires, ou encore de la venue du 1er Ministre français,  nous ne  sommes pas encore prêt pour la nomination d'un président du gouvernement nouvellement élu , jeudi dernier. Qui a réellement intérêt que les choses trainent encore, car nous avons déjà eu l'expérience d'une attente de plus de 3 mois presque pour nommer un président  ? Des propos de la presse , c'est que les discussions se font , mais y a t-il réellement des passerelles entre les deux groupes de la droite ? Pas sûre.

Côté indépendantiste entre ceux qui se sont faits mal aux dernières législatives , et l'autre frange du mouvement nationaliste, pour le moment cela semble bien rester sur la position de principe de laisser la droite trouver une issue.

Mais en politique il y a les positions de principe et il y a la tactique.  Quand le principe peut être contourné pour faire avancer justement l'objectif qui a dicté jusque là les positions de principe, il y'a parfois des lignes qui peuvent bouger momentanément.

Dans le contexte actuel et vu les contraintes de calendrier , les indépendantistes ont tout intérêt à laisser la droite trouver une issue, car c'est trop risqué pour leur image d'être à l'origine de ce blocage à la veille de ce prochain rendez vous parisien , tant attendu par eux entre autre.  Mais les prochains jours nous diront plus sur le sujet.

Publication : 3 septembre 2017

vendredi 1 septembre 2017

KANAKY : LE FLNKS EN CONFERENCE À L'U.N.C.

A  l'UNC , le FLNKS en conférence  sur  son projet de sté ( np)
Ce jeudi 31 Août le FLNKS a été convié par l'Association Ngere K à l'Université de la Nouvelle Calédonie pour donner une conférence/Débat sur les grandes orientations de son projet de société. Un peu plus de 200 personnes ont répondu à l'invitation, dont beaucoup de jeunes. La soirée était séquencée par la projection d'une vidéo déroulant un bout d'histoire de la lutte du peuple kanak jusqu'à la création du FLNKS , les grands moments des discussions et des étapes qui ont précédé la signature des deux accords Matignon et Nouméa, le bilan illustré des réalisations impulsées par le Front au niveau de la gestion et la vie du pays , jusqu'au calendrier politique de l'ADN avec l'échéance de 2018  : le référendum d'auto détermination.  Comment se préparer à ce référendum ? Le FLNKS entend expliquer au pays son projet de société pour que ce rendez vous de 2018 soit réellement le début d'une autre page d'histoire de l'évolution politique de Kanaky.  Les réflexions ont surtout porté sur les valeurs constituant le socle philosophique et idéologique du projet , ainsi qu'une proposition sur l'organisation de la gouvernance. Le chapitre économie et finance n'a pas été abordé. Il s'agit donc d'un document qui est inachevé et qui justement devra être enrichi par les remontées de ces consultations populaires qui ont débuté depuis plus d'un mois.  L'audience était attentive à la présentation, mais beaucoup de questions avec une prédominance de la question foncière. La problématique du peuple colonisé , la formation des hommes, la liberté d'expression, le transfert de l'article 27 , ont fait l'objet de nombreuses questions. Ce qui dénote bien que la présentation contient beaucoup de blanc que l'équipe devra remplir , c'est ce qui est prévu dans le calendrier , avec d'ailleurs de nouvelles présentations de la version validée par les experts. Le FLNKS a profité de la tribune pour annoncer que sa direction a eu une première réunion avec l'Etat dans le cadre des bilatérales. 


Jeudi de la semaine dernière c'était au 1er étage du restaurant : "Le bout du monde" qu'une présentation a été faite sur le projet économique de l'UC. Quelles sont les perspectives de développement économique pour garantir une certaine pérennité des finances publiques ? c'était le fil de la présentation , qui a animé la soirée. 

Quelques temps de cela , c'était au tour du Palika /Uni d'organiser un séminaire aussi à l'Université sur la sortie de l'accord de Nouméa.  La salle était comble . 

lors de la présentation du projet économique de l'UC  ( np)
Ce qu'il faut retenir , c'est que les indépendantistes ont tout intérêt à communiquer sur leur projet , car simplement le référendum c'est un morceau du puzzle Accord de Nouméa. Et n'oublions pas que le changement dans ce pays, c'est d'abord une chose demandée et voulue par les indépendantistes.  Le Rassemblement des Indépendantistes et Nationalistes , a choisi la mobilisation populaire  sur la question des listes électorales provinciales et référendaire. 

Ainsi entre les consultations populaires, les conférences débat, la mobilisation sur le terrain,  la mouvance indépendantiste est bien en marche pour préparer le référendum. Le manque de précisions dans les propos ou dans les actions fait partie de cette phase de sensibilisation . D'ici la fin de l'année on espère avoir un projet mieux ficelé prenant en compte les remontées du terrain. 

Publication du 1er septembre 2017