mardi 29 mai 2012

LA D.U.S invitée au 1er meeting des listes unitaires du FLNKS


L’essentiel pour la D.U.S. : la démarche unitaire confortée…
Meeting  FLNKS à la mairie du Mont Dore - 05/2012

Naku press se fait le relais d’une petite synthèse du discours prononcé lors du meeting FLNKS , par Sylvain PABOUTY au nom de la DUS ( Dynamik Unitaire Sud)

Invité à la table des "personnalités" au côté des 4 candidats du FLNKS pour les législatives le samedi 26 mai à 18h00 à la mairie de Mont Dore pour le premier meeting de la mouvance, je suis intervenu, au nom de la DUS, pour indiquer 3 points:

1 - La DUS ne peut que soutenir des candidats de l'unité car c'est logique par rapport à la démarche unitaire qu'elle défend depuis... comme avant pour les provinciales de mai 2009, hier pour les présidentielles et aujourd'hui, pour les législatives.

2 - Les futurs députés ont pour mission, comme c'est indiqué dans les programmes, de défendre l'application de l'ADN et une application à son terme. Et, ils doivent être très vigilants, notamment sur la velléité constante des candidats de la droite de revenir et remettre en cause le corps électoral figé...

3 - Les futurs députés de la mouvance doivent exiger d'un président de la République se réclamant des valeurs de gauche d'être plus impliqué dans le processus de décolonisation !


......................................................................................................


COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA D.U.S.

La Dynamique Unitaire Sud (DUS)  réaffirme sa position prise lors de sa Coordination générale du samedi 10 mars 2012 à Nouméa stipulant que dans le cadre des élections nationales françaises et   pour renforcer la démarche unitaire,  il est important que le FLNKS et la mouvance indépendantiste en général adoptent les mêmes positions.

S’agissant des législatives, la DUS relativise la portée politique de cet enjeu électoral qui est d’abord un enjeu national. Cependant, compte tenu  des enjeux liés à la sortie de l’accord de Nouméa, et  à l’objectif de réaliser le rapport de force favorable pour obtenir les 3/5ème au congrès du pays,  l’élection d’un candidat  FLNKS peut constituer un tremplin supplémentaire pour défendre des positions politiques ou des dossiers à l’assemblée Nationale.

 Toutefois, On peut déplorer que les conditions de fonctionnement actuel du Bureau Politique du Front n’ont pas  permis  d’aller plus loin dans  des discussions plus ouvertes et plus franches, pour faire aboutir cette perspective d’unité autour du FLNKS.
 





Naku press : mise en ligne le 29/05/2012 à 22h12



 






samedi 19 mai 2012

TIMOR LESTE 10 ANS DEJA...

TIMOR LESTE  10 ANS DEJA ……. 20 Mai 2002 -20 Mai 2012

Pour faire suite à une émission passée aujourd’hui sur les ondes de la Radio Djiido, Naku press voudrait aussi saluer les 10 ans d’existence du jeune état du Timor Leste. Beaucoup de violences et de répression ont jonché toute la lutte menée par le FRETILIN, pour l’indépendance du Pays , mais rien ne peut arrêter la détermination d’un peuple qui aspire à sa dignité et son émancipation.

Le peuple kanak avec l’ADN vit encore cette période pré indépendance, avec toutes les situations qui font parfois couler beaucoup d’encre, ou encore des incompréhensions. Le peuple a bien retenu les échéances, et s’apprête à vivre intensément ce moment où enfin le kanak pourra enfin dire je suis libre et responsable dans et de mon pays .

Comme le peuple du Timor Leste, Naku press espère qu’un jour le peuple kanak à son tour pourra savourer la joie de pouvoir parler de  sa propre nationalité dans son pays.

 
La solidarité entre les peuples n’a pas de frontière, car nous avons tous un ennemi commun, seul le combat pour la dignité relève d’une dimension internationale.

Aux camarades du FRETILIN , au jeune état du Timor leste, Naku press salue le courage et la persévérance de tous ceux qui un jour se sont levés pour dire simplement que nous voulons aussi exister en tant qu’homme libre et responsable.

Naku press , mise en ligne le 19/05/2012 à 21h52

vendredi 18 mai 2012

LA DYNAMIK UNITAIRE SUD A LA JOURNEE DEDIEE A L'ENVIRONNEMENT




Coutume d'accueil

Naku press publie ci-dessous l’intervention du Président de la Dynamik Unitaire Sud, Sylvain BOIGUIVIE , à la journée du  Jeudi 17 mai 2012 sur le site de la foire de Thio, journée dédiée à l'environnement et à l'igname.

Je voudrais, au nom de la Dynamik Unitaire Sud, présenter mes salutations et respects à :
- Madame la présidente de la commission Environnement de la Province Sud, mairesse de Farino et présidente de l’association française des maires,
- Madame la mairesse de Sarraméa, Prisca HOLERO,
- Monsieur le ministre en charge des affaires foncières,
- Aux élus provinciaux présents
- Monsieur le président du Comité d’Animation de Thio,
- Monsieur le sénateur coutumier,
- Monsieur le président du Conseil Coutumier de la région Xaracùù,
- Monsieur le représentant de la mairie de Canala,
- Mesdames, messieurs, représentants d’organisme et d’associations, notamment celles qui œuvrent dans le domaine de l’Environnement,
- Mesdames, Messieurs,
- La population de Thio,

L’actualité nous montre l’intérêt que portent les institutions et les citoyens du pays d’une manière générale à la question de l’Environnement ou du développement durable :
- « Un arbre, un jour, une vie »,
- « 5 000 pieds plantés à Ouen Toro… »,
- « Opération Sylviculture »,
- « Une union pour sauver le lagon calédonien »…

Je ne cite ici que quelques exemples d’opérations les plus récentes.

Cette actualité prolonge une prise de conscience existante plus ou moins générale : celle d’intégrer la question de l’environnement ou du développement durable dans les politiques publiques des collectivités pour influencer le mode de vie des populations.

Mais, en même temps, force est de constater que la mise en œuvre de la question du développement durable reste délicate parce qu’elle remet en cause des intérêts qui ne sont pas forcément à caractère complémentaire, général et public.
 
Il y a de la Résistance. Celle-ci est de plusieurs ordres :
- Politique (un choix de politique industrielle)
- Sociétal (un choix de s’inscrire dans la mondialisation)
- Culturelle (des pratiques ancestrales non adaptées à l’évolution, notamment à une démographie galopante…)
- Financière et budgétaire (des budgets limités…)

Le manque de communication est souvent évoqué pour expliquer un certain laxisme de la part des citoyens. Des citoyens qui, parfois, malheureusement, ne réagissent que lorsqu’un accident survient.

Il est vrai que la question de l’Environnement a toujours été considérée, à tort ou à raison, de la part des populations locales comme une affaire des institutions ou des spécialistes.
Les populations doivent prendre en charge, elles-mêmes, concrètement la question de l’environnement et du développement durable.

Pour cela, il faut qu’elles voient un intérêt ; autrement dit, il faut que cela rapporte, si possible, sur un plan Emploi et Revenu. En effet, les populations ne vivent pas d’eau fraîche et d’amour…
 
Des perspectives doivent être tracées en fonction des réalités locales.
Ici, à Thio, l’après-nickel se traduit comment en termes de perspectives ?
Thio, cette terre d’exploitation du nickel depuis plus de 137 ans avec les conséquences que l’on connait sur l’environnement et qui sont encore vivaces.

Thio souhaite montrer d’autres potentialités économiques et s’inscrire réellement dans un processus environnemental sain avec une politique de relance de la production agricole.

Si l’agriculture, l’élevage, la pêche et le tourisme sont les principaux potentiels de Thio, il faut créer les conditions pour que les populations, tout étant responsables, s’accaparent de ces potentialités.

L’initiative de co-organiser avec le Comité d’Animation de Thio une journée dédiée à l’environnement et l’igname est une modeste contribution à cet objectif.


Stand d'info de la DUS
Panneau d'info sur la sylviculture ( Province Sud)



Naku press : Mise en ligne le 18/02/2012 à 20h26



vendredi 11 mai 2012

CINQ MOIS DE MOBILISATION ....

DES SURVEILLANTES DE CANTINES se battent pour plus d'heures de travail , et avoir un salaire décent !!!

Le piquet de grève des surveillantes de cantine ( sur une place en face de la Mairie de Nouméa)



Cela fait 5 mois que deux syndicats ( le SLUA et la CNTP) se battent pour demander plus d'heures de travail aux surveillantes de cantine afin qu'elles puissent bénéficier d'une retraite décente, et aussi un droit au chômage. Un petit métier qui a toute son importance dans le bon fonctionnement d'une école, comme tous les autres métiers chargés de l'encadrement de l'enfant dans son temps d'apprentissage. 3h de travail  par jour , on peut comprendre que c'est le temps du repas, mais aux yeux de la réglementation sociale en vigueur , ce quota horaire ne donne pas droit à grand chose, et c'est une réalité connue de tous. On a été embauché pour 3h00 donc on fait ses 3h et on ne se pose pas de questions. C'est ainsi que l'on a des gens qui ont travaillé 15 ans voire 20 ans dans ces conditions. Un salaire de 33 000 cfp , tout juste de quoi se payer un minimum mais comment faire si on a toute une famille à nourrir. Bref. Ce sont des réalités du travailleur, qui n'inquiètent pas pour autant l'employeur qui n'est autre que la Mairie de Nouméa.La revendication des deux syndicats tient aussi du fait qu'en 1999 un accord a été signé avec la Marie et la Caisse des écoles pour permettre à ce personnel la possibilité de compléter leurs heures en faisant des heures de garderies ou de service. Depuis l'année dernière , les contraintes de gestion ont certainement pris le dessus , au sein de l'équipe actuelle, pour décider de l'externalisation des heures de service. Même si cette décision est planifiée  dans le temps, les surveillantes de cantine ainsi que les femmes de services voient leur poste menacé , voire même disparaître. La mairie a certes le droit de décider ce que bon lui semble, mais dès lors où on a des partenaires sociaux , la moindre des choses c'est de les associer à la gestion des conséquences de certaines décision. Chose qui n'a pas été faite dans ce dossier, doù la raison de la grogne syndicale.  A l'heure où le Pays envoie des délégations partout dans le monde pour participer à des grands colloques sur le dialogue social, nous avons ce dossier qui brille par des manquements sur ce plan là. Ainsi va le monde , les travailleurs doivent se défendre pour avoir une situation correcte au sein de l'entreprise. Dans le cas présent, vu l'organisation du planning uniquement organisé autour du seul moment du repas, on peut se demander si ce ne sont pas des petits salaires servant de portefeuilles électorales pour certains prétendants à des postes à la mairie de Nouméa !!!

Et la presse locale qui se fait le relais de certains discours mensongers , pour afficher l'affirmation suivante : les surveillantes de cantine qui veulent toucher 150 000 cfp pour 3h de travail, c'est du dénigrement  sans bavure. Mais la presse locale, doit  répondre à des orientations précises de sa ligne éditoriale, et on s'en étonne pas !!!

 Mais Naku press retiendra ceci : . L'employeur a sa liberté de décision, certes, et ce dossier démontre que la gestion fait le choix de passer outre  la situation sociale de certains employés. Et l'on retombe dans la logique : l'argent avant l'homme, ou l'homme au service de l'argent et de la gestion. .... à méditer

Les discussions sont actuellement en cours, Naku Press va respecter le silence radio pour laisser de la sérénité aux négociations.

6 d'entre elles ont été licenciées . Les négociations à venir, nous diront la suite à donner à cette affaire, qui aura démontré aussi la capacité des femmes à tenir aussi longtemps un piquet de grève. Une force tranquille !!!

Naku press : mise en ligne le 12/05/2012 à 7h42.

mercredi 2 mai 2012

L'Australie et la Nouvelle Zélande optimiste sur l'avenir de Fidji

Naku press publie  un texte de Magalie Tingal , sur l'appréciation des deux grands de la Région sur la situation aux Fidji. Un optimisme affiché, témoigne que toutes choses évoluent. Rendez vous aux fondamentaux de la dialectique ...  A lire et à méditer...

Par Magalie TINGAL – Suva – Mai 2012.

La reunion du Groupe Ministériel de Contact,(GMC),  du Forum des Iles du Pacifique, (FIP), vient d’achever sa visite a Suva ce mardi 1er mai, avant de présenter leur rapport a la réunion des Leaders en septembre prochain à Rarotonga, Iles Cook.
Le GMC a été chargé par les dirigeants du FIP de poursuivre le dialogue  et de présenter leur rapport aux Leaders sur la situation Fidjienne, c’est la troisieme réunion du genre depuis la création de ce Groupe, la dernière a eu lieu au Vanuatu en Février 2011.
Le GMC est compose du sénateur, l'honorable Bob Carr, ministre des Affaires étrangères de l'Australie, l'honorable Murray McCully, ministre des Affaires étrangères de la Nouvelle-Zélande, l'honorable Ano Pala, ministre des Affaires étrangères, du Commerce et de l'immigration de Papouasie-Nouvelle- Guinée, l'honorable Fiame Naomi Mata'afa, ministre de la Justice du Samoa, l'honorable ApisaiIelemia, ministre des Affaires étrangères, Commerce, Tourisme, Environnement et du Travail de Tuvalu, et l'honorable Alfred Carlot, ministre des Affaires étrangères et du Commerce extérieur de la Vanuatu.
A l’issue de rencontres avec les principaux acteurs de la vie Fidjienne, politiques, fonctionnaires, représentants de la société civile et syndicats, le GMC s’est dit satisfait des points de vue reçus qui ont contribues a leur compréhension sur la situation Fidjienne.
Dans un communique de presse émanant du FIP, les ministres ont déclaré : « qu'ils étaient confiants sur les mesures prises par  Fidji concernant la planification des élections, ainsi que par les informations fournies sur les  intentions de Fidji. Ces éléments reçus par les ministres leur donnent  un sens sur le fait  que  Fidji est un pays en transition, en phase de mettre en place des processus nécessaires pour les élections. En particulier, le MCG se félicite des assurances de Fidji concernant :

    - Le processus en cours aboutira à des élections par Septembre 2014;
    - Le processus de consultation constitutionnelle sera ouverte à tous;
   -  Il n'y aura pas restrictions imposées aux médias en ce qui concerne le processus de consultation constitutionnelle;
    - Les élections seront libres et équitables;
   -  Il n'y aura pas des sièges parlementaires réservés aux militaires.

Toujours dans le même communique, les ministres se réjouissent que le  processus de consultation publique menant à la création d'une nouvelle constitution sera observée de près par la communauté internationale. Fiji a  affirmé qu'il sera inclusif, équitable et ouvert. Le GMC estime que le processus doit être accompagné par la liberté d'association, la liberté d'expression et la liberté pour les médias. Ces nouveaux éléments permettront aux ministres d'envisager de recommander aux dirigeants que des mesures supplémentaires soient prises pour permettre aux Iles Fidji de participer à certaines réunions du Forum.

 Les ministres ont aussi réaffirmé l'offre dirigeants du Forum de soutenir le retour de Fidji à la démocratie parlementaire, y compris par la fourniture d'une assistance appropriée, compatible avec les principes sous-jaçents du Forum et les valeurs de respect de la démocratie, la bonne gouvernance et la primauté du droit. » Fin de citation.
Le Président du GMC, le Ministre des Affaires Etrangères de le Nouvelle-Zélande, Murray MC Cully avait déclaré à sa descente d’avion lundi, que « le fait que cette réunion se passe a Fidji est un signe d’optimisme. »
Ces deux jours de réunion ont été l’occasion pour le GMC de constater de visu des réformes entreprises parle gouvernement Bainimarama. Le Premier ministre Fidjien le Commodore Voreqe Bainimaramaest actuellement hors du pays, a été represente par Aiyaz Sayed-Khaiyum.

Magalie TINGAL
Suva, may 2012.

Naku press mise en ligne le 02/05/2012 à 21h54